Archives

Actus

Actus 2019

Billet d'humeur :

 " Pleure pas Léo "

En visionnant l'émission  " Vivement Dimanche " du 6 octobre 2019 avec Didier Barbelivien, à l'occasion de la sortie de son livre  :  " Pleure pas nostalgie ", nous avons été scandalisé par l'attitude de Michel Drucker.

Il nous propose de revoir un extrait d'une de ses émissions où Didier Barbelivien rencontre pour la première fois Léo Ferré qui écoute sa chanson  " Léo " chanté par Nicole Croisille.

C'était un superbe moment mais hélàs Michel Drucker n'en a rediffusé qu'une toute petite partie en enlevant même ce que Nicole Croisille disait à propos de cette chanson  :  "J'ai été énormément touché par ce qu'il y a de vrai dans ce que Didier dit sur Léo "

Voici maintenant l'interview après le visionnage de cette séquence  :
 " D.B.  : C'est là qu'on mesure l'émotion d'une rencontre, parce que je bredouille, je ne sais plus parler, je suis tellement impressionné de voir Léo et en plus je ne peux pas deviner ce que Léo va devenir dans ma vie, parce que là je le rencontre et après je ne l'ai pratiquement plus quitté jusqu'à la fin.

M.D.  : Tu es allé le voir quand il habitait l'Italie  ?
D.B.  : Oui
M.D.  : Il avait sa guenon avec lui  ?
D.B.  : Non, elle n'était plus là, la guenon, elle est morte en avril 68 mais grâce à Dominique Lacout qui a toujours été notre lien, à Marie-Christine qui a toujours été présente et qui est encore présente dans ma vie aujourd'hui, je n'ai plus quitté ce génie parce que cet homme est un génie c'est...

M.D.  : Alors, c'est une des raisons pour lesquelles je voulais que tu sois devant moi pendant une heure parce que ce talent-là est capable d'écrire ça à 23 ans et  "Le soleil des tropiques" pour Gilbert Montagné, 35 ans plus tard.  "

Entendre Michel Drucker demander à Didier Barbelivien si Léo avait sa guenon avec lui en Italie, c'est réduire la vie de ce génie à un épisode qui génère toujours hélàs beaucoup d'encre car le scandale fait vendre et ce qui est odieux c'est que nous savons pertinemment que Michel Drucker connait parfaitement la réponse  !

Mais il ne s'arrête pas là car lorsque Didier Barbelivien commence à parler de Léo et de son génie, il n'hésite pas à lui couper la parole pour enchainer sur un autre sujet  :
une chanson à succès qu'il a écrite pour Gilbert Montagné.

Comment peut-on supporter ce genre de comportement ?
Nous, nous le pouvons pas et c'est pourquoi nous avons écrit ces propos.

Et il nous revient en mémoire la phrase de Léo  :
 " Les gens taisent l'autre toujours... " (Il n'y a plus rien)
SCL


 "Je suis né le 24 août 1916 à 4 heures de l'après-midi
Ma maman avait été accouchée par une sage-femme qui s'appelait Madame Rigoni.
.../... Alors si vous faites le calcul, je l'ai fait l'autre jour,
j'ai 67 ans 7 mois et des poussières.
Oui, oui, il faut le dire...
Comme ça on ne m'emmerdera plus, non ! "
Extrait du DVD Ferré 84 enregistré au théâtre des Champs-Elysées


" Pépée c'était un chimpanzé
qui me tenait debout dans ton enfer "
" Essai sur le mariage "
Léo Ferré
Les chants de la fureur
Gallimard - La mémoire et la mer
2013


Billet d'humeur :

À propos de " Ton style "
Sébastien Ministru est un journaliste et chroniqueur de la radio belge.
Pour l'émission  "entrez sans frapper ", il a préparé l'analyse de la chanson de Léo Ferré " Ton style ".

Il nous explique ceci :
 "Nous sommes en 1971. Léo Ferré est visiblement très impressionné par ces nouvelles amazones qui prennent la rue pour revendiquer la liberté de leur corps - les militantes du MLF, Mouvement de Libération de la Femme.

Et il en fait un portrait poétique mais très précis dans cette première strophe de la chanson :
"Tous ces cris dans la rue " : il évoque les manifestations. Les défilés du MLF.

 " Ces mecs " : pour montrer l'opposition de ce qu'on appelait alors " la guerre des sexes ".
 "ces magasins " : pour camper le contexte de la société de consommation."
Etc..

La première des choses à faire lorsque l'on veut faire une explication de texte, c'est de recopier le texte sans faute car dès la première ligne, on aperçoit une erreur qui, à première vue, parait anodine mais qui va changer le sens de la phrase et par là-même, toute l'explication qui en découle.

En effet, le poème de Léo Ferré commence par :
 "Tous ces cris de la rue " c'est-à-dire les bruits habituels de la vie publique, avec ces mecs ces magasins et non des bruits de manifestation.

En rétablissant la phrase avec " de " au lieu de " dans ", toute son analyse vole en éclat ainsi que le titre de la page web :
 " Ton style " de Léo Ferré ou l'aveu d'un homme qui voit ses privilèges vaciller... "

Et ce qui apparait alors c'est un critique qui s'est enferré lui-même !!!


Le mercredi 31 juillet à 16 H
Le Ferré Club sur Radio Libertaire  :
Léo Ferré à Bobino (1958)
À réécouter ici
Le mercredi 24 juillet à 16 H
Le Ferré Club sur Radio Libertaire  :
Etreintes anciennes
À réécouter ici
Le lundi 15 juillet à partir de 21 H jusqu'à 6h non stop !
Un Ferré Club Hors série sur Radio Libertaire :
100 % LÉO
La longue nuit est à réécouter ici
10ème Festival Léo Ferré

de Gourdon-en-Quercy
16, 17, 18 juillet 2019
Espace Jean Carmet - Le Vigan
Pour feuilleter le programme c'est ici
L'association "Alors, léo..." présente  :
Léo Ferré, Estivales 2019
Peille, Alpes Maritimes, France
du 12 au 15 juillet 2019.

Tous les spectacles sont gratuits.
(programme ici)
Le mercredi 10 juillet à 16 H
Le Ferré Club sur Radio Libertaire :
Carte noire à SCL : " Le chemin d'enfer "
Un grand merci à Davou
à réécouter ici
Le mercredi le 26 juin à 16 H
Le Ferré Club sur Radio Libertaire :
Couleurs sur le gris des pavés
avec des extraits de l'émission "Direct" du 4 novembre 1986, présentée par Philippe Gildas
à réécouter ici
Le mercredi le 19 juin à 16 H
Le Ferré Club sur Radio Libertaire  : Amore Anarchia
Une très belle émission à réécouter ici
Le mercredi le 5 juin à 16 H
Le Ferré Club  : Carte noire à SCL
Emission sur Joan Pau Verdier "Léo en òc"
Un grand merci à Davou
À réécouter ici
Le théâtre Toursky entre en résistance active contre la politique culturelle de la ville de Marseille.
Signez la pétition ici
Le mercredi le 8 mai à 16 H
Le Ferré Club : Entretien avec Patrick Ullmann
Première partie (quatre émissions : 8, 15, 22 et 29 mai)
Emission très émouvante
À réécouter ici
Le mercredi le 1er mai à 16 H
Le Ferré Club  "Je m'en reviens de bien plus loin "
De retour de la ville de madame Emmeline Pankhurst et ses alentours
À réécouter ici
Le mercredi 17 avril à 16 H
carte noire à SCL
 " Léo Ferré, un voyant par l'oreille "
Jean-Paul Dessy
Dans Le Ferré club sur Radio Libertaire
Un grand merci à Davou
À réécouter ici
Le mercredi 3 et 10 avril à 16 H
Le Ferré Club : Rencontre avec Raphaël Dovelos

Pour réécouter cette belle et émouvante rencontre
c'est ici :
Première partie
Deuxième partie
Le mercredi 20 mars à 16 H
Le Ferré Club : Olympia 1955
Extrait de la récente intégrale :
La vie moderne 1944-1959
éditions La Mémoire et la Mer
À réécouter ici
Le mercredi 13 mars à 16 H
Le Ferré Club  "Legato JLG Vol1 "
d'après le film " Histoire (s) du cinéma "
(1988) de Jean-Luc Godard
À réécouter ici
Le samedi 9 mars à 20h30
dans le cadre du "Printemps des poètes "
Conférence de Robert Horville :
Aragon/Ferré, deux conceptions croisées de la mise en musique des poèmes.
Les Poussières, 6 rue des Noyers 93300 Aubervilliers
Le mercredi 6 mars
 Rencontre avec Patrick Chamblas
Dans le Ferré Club sur Radio Libertaire
À réécouter ici
Parution du n° 36 de la revue
Les copains d'la neuille

A commander d'urgence à l'adresse ci-dessous  :
François André
111, Clos des Libellules
73290 La Motte Servolex
France
Le mercredi 27 février
 " On s'aimera "
carte noire à SCL
Dans Le Ferré club sur Radio Libertaire  :
Dédiée à Clémentine Célarié
Un grand merci à Davou
À réécouter ici
Le mercredi 13 février
 " Old school session "
Dans le Ferré Club sur Radio Libertaire
Au sujet de la superbe intégrale La vie Moderne
À réécouter ici
Le mercredi 6 février
 " Et verticalement c'est bien "
Dans le Ferré Club sur Radio Libertaire
En écho au numéro 12 des Cahiers d'étude Léo Ferré
(éditions Le Petit Véhicule) une émission en courbes
et sans courbures.
À réécouter ici
Le mercredi 30 janvier  :
Une nouvelle carte noire à SCL
Dans Le Ferré club sur Radio Libertaire  :
 " Muss es sein ? Es muss sein !  "
À réécouter ici
Un grand merci à Davou
Les mercredi 16 et 23 janvier
Dans Le Ferré club sur Radio Libertaire  :
Davou a reçu Alaric Perrolier, des éditions La Mémoire et La Mer, au sujet de l'intégrale  " La vie moderne 1944-1959 "
Ces deux émissions passionnantes sont à réécouter ici
Page suivante